Nouveaux arrivants : des cours pour apprendre le français gratuitement

Par : Alexandre Haslin

Au Québec, la langue officielle est le français. Pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants qui ne parlent pas la langue, un programme de francisation est offert par le ministère de l’Immigration, Francisation et Intégration du Québec. Des cours de français gratuits sont ainsi accessibles, à temps complet ou à temps partiel.

Des critères d’admissibilité à respecter

 Vous pouvez être admissible aux cours de français si :

  • vous avez 16 ans ou plus,
  • vous êtes né à l’extérieur du Canada,
  • vous habitez au Québec.

Vous pouvez choisir de suivre des cours à temps complet ou à temps partiel.

Cours à temps complet

Les cours de français à temps complet sont offerts tout au long de l’année. Les sessions durent de 8 à 12 semaines, 5 jours par semaine. Les cours sont offerts dans des lieux ciblés par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration tels que les universités, cégeps, organismes communautaires et les commissions scolaires francophones.

Pour vous inscrire, remplissez le formulaire en ligne.

Cours à temps partiel

Les sessions de cours de français à temps partiel durent de 8 à 12 semaines. Il peut s’agir de cours de jour, de soir ou de fin de semaine selon l’établissement où vous vous inscrivez.

Pour vous inscrire, vous devez d’abord choisir votre établissement et le contacter pour connaitre la marche à suivre. Vous pouvez trouver un établissement près de chez vous en consultant cette carte.

En raison de la crise sanitaire liée à la COVID-19, les cours pourraient être donnés entièrement à distance ou à distance avec un accompagnement en personne.

Attention : des conditions particulières peuvent s’appliquer selon votre statut d’immigration. Vérifiez le détail des conditions d’admission aux cours à temps complet et à temps partiel avant de vous inscrire à un cours.

Plusieurs aides financières

Les cours de français, à temps complet ou à temps partiel, sont entièrement gratuits. De plus, des aides financières sont offertes pour encourager les personnes immigrantes à s’y inscrire. Ces aides comprennent notamment :

  • une allocation de 188 $ par semaine pour les étudiants en francisation à temps complet,
  • une allocation de 15 $ par jour pour les étudiants en francisation à temps partiel,
  • un remboursement partiel des frais de garde d’enfant,
  • une aide pour les frais de transport, sauf en cas de formation à distance.

Plusieurs critères s’appliquent pour pouvoir bénéficier de ces aides. Consultez le détail de ces critères pour les cours à temps complet et les cours à temps partiel.

Francisation pour les moins de 16 ans

Les enfants de moins de 16 ans ne sont pas admissibles aux programmes de francisation du ministère de l’Immigration, Francisation et Intégration du Québec. En effet, ce sont les établissements d’enseignement qui prennent en charge l’intégration linguistique des enfants de niveau primaire et secondaire. Après une évaluation de leur connaissance de la langue française, les élèves sont dirigés dans des classes d’accueil le temps d’apprendre le français.

 Les classes d’accueil poursuivent 3 objectifs :

  • Aider les nouveaux arrivants à développer leurs compétences en français afin d’intégrer une classe régulière
  • Permettre aux élèves étrangers de comprendre le système d’éducation québécois
  • Inculquer les valeurs sociales communes aux jeunes immigrants

La période d’adaptation est d’environ un an avant d’intégrer une classe régulière. Lorsqu’un élève maîtrise suffisamment le français, il peut intégrer une classe régulière même au courant de l’année scolaire, sans avoir à attendre la fin de l’année en cours.

Dans certaines commissions, comme à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), le service d’accueil est ouvert toute l’année.

Toutes les écoles n’ont pas de classes d’accueil. Informez-vous auprès des commissions scolaires pour connaître les établissements qui en offrent.

À savoir : les enfants qui immigrent notamment de pays francophones et maîtrisent suffisamment le français n’ont pas à passer par les classes d’accueil. Ils peuvent intégrer directement les classes régulières.

Maitriser le français tout en connaissant l’anglais?

Même si le français est la langue officielle du Québec, la connaissance de l’anglais est souvent requise par les employeurs dans le Grand Montréal. Parler anglais peut donc augmenter les chances d’intégrer le marché du travail plus rapidement. Comme pour la francisation, des organismes et des établissements scolaires se chargent d’outiller les nouveaux arrivants en anglais.